SRI LANKA

Pour un premier article ” Voyage ” sur le blog,  je me suis quand même dis que j’allais te partager mon surftrip inoubliable au SRI LANKA. Lorsque je vis de belles aventures dans un pays j’ai pour habitude de partir sans me retourner, car je sais pertinemment au fond de moi que je n’y retournerai jamais et qu’il y a tant de choses à découvrir ailleurs … Mais entre toi & moi, le Sri Lanka n’est que le début d’une histoire …

Mars 2017, je suis parti à la recherche des meilleures vagues avec Anto, durant trois semaines sur cette île au sud de l’inde qu’est le Sri Lanka et qui était auparavant appelé Ceylan. Un voyage économique, avec peu de moyens. Toujours en mode “Backpackers” . Il a donc fallut trouver les meilleurs plans au moindre coût, avec comme seules idées en tête, se gaver de vagues, et barouder.

BUDGET:
  • 1000€ pour 3 semaines pour 2.
  • 800€ d’avion pour 2.

Partir avec ses boards c’est pas toujours simple et c’est parfois coûteux.

 

ASTUCE :

VOYAGE PIRATES tu connais ?

C’est un site que j’utilise, sur lequel je suis à l’affût. Ce site te facilite tes recherches en te sélectionnant les dates aux meilleurs prix où que tu ailles ! Ils te renvoient ensuite sur des comparateurs de vols. À l’occasion de ton prochain trip, tu peux leur faire confiance ! Nous avions trouvé par leur intermédiaire, des super prix !

400 € / Pers. Avec un boardbag gratuit. Pour être honnête avec toi,  c’était limité à une planche, on en a ramené 3. Limité à 23kg, on en avait 27 kg… On a donc payé un petit supplément de 50€ à l’aller et 70 € au retour.

AVEC QUELLE COMPAGNIE AERIENNE ? :

Nous sommes partis avec une compagnie inconnue, qui à première vue n’inspirait pas vraiment confiance, mais la seule qui proposait des prix imbattables avec LES PLANCHES DE SURF GRATUITES !

Alors on a tenté UKRAINE INTEL AIR avec EDREAMS. Et tu sais quoi ? planches intactes, aucuns retards sur les vols, et pas de bagages perdues !

Nous avons pris le train au départ de Bordeaux/Montparnasse, pour bénéficier de trajets à des prix plus intéressants.  Où nous sommes montés dans un bus, pour 10€/pers pour nous déposer à l’aéroport Charles de Gaule. Par contre, concernant les boards dans le train, c’est le jeu de la roulette. Si tu as de la chance et que tu tombes sur un contrôleur compréhensif, tant mieux ! Sinon, c’est soit une amende, ils te virent gentiment (ou pas) à la prochaine gare, ou ils te refusent l’accès au train. Nous avons toujours voyagé comme cela, l’aventure commence ici.

Maintenant que je t’ai donné les plans pour préparer ton trip,  parlons du pays !

Le Sri Lanka se divise en deux parties :
  • OCTOBRE à MARS –> OUEST
  • AVRIL à SEPTEMBRE –> EST

Il fait beau toute l’année et il y a des vagues toute l’année!

Le Sri Lanka est un pays qui offre une magnifique faune & flore, où tu peux facilement te retrouver en pleine jungle avec des macaques à toques qui sautent de lianes en lianes au dessus de ta tête, des varans qui te coupent la route, ou encore des petits scorpions qui tentent de passer entre tes orteils. Dans l’eau les tortues ne sont pas farouches et oui je te confirme , elles te taxe la priorité de la vague ha ha !

Là-bas, la population est certes très pauvre, mais toujours souriante, curieuse, et souhaite toujours te donner un coup de main, car effectivement concernant nos logements, nous nous sommes complètement laissé porté par nos rencontres, et c’est ainsi que nous avons trouvé les meilleurs logements.

QUOI MANGER LA-BAS :

Rien de mieux que de manger local ! Pour être immergé dans leur culture et ca coûte presque rien !

MATIN : Si tu es courageux(se) tu t’attaques au rice & curry supra épicé accompagné d’un thé de Ceylan histoire de bien t’immiscer dans la culture. Personnellement, après une bonne session matinale, rien de mieux qu’un bon pancakes fourré à la banane au sirop d’agave avec un “pineapple juice ” .

MIDI : Par la chaleur et l’énergie que tu dépenses, tu n’as envie que de fraicheur. On mangeait beaucoup de fruits et on se désaltérait avec de l’eau des noix de coco qui tombaient des palmiers.

SOIR: Après nos 6 à 7 sessions de surf dans la journée, ca creusait. On prenait le Tuk Tuk pour partir à la recherche de nouvelles saveurs. Nous avons testé et approuvé:

 

  • Les TIGERS LANGOUSTES GRILLES pour 10€ le Kg
  • Le CUT ROTI que tu trouves dans les cahutes en bords de route, qui sont des Kebabs healthy à base de galettes de mais, de légumes et de poulet, et le tout coupé en petits morceaux 1,50€
  • Des beignets, samoussas aux légumes … ( très épicés, et lorsqu’ils te disent que ca ne l’est pas, méfiance ! car ca aaaaaaarraaaache ! ) que tu trouves également dans les petites cahutes en bords de routes. Pour 50ct pièces.
LES SPOTS DE SURF :

 

Les spots de surf au sri lanka, ce n’est pas ce qui manque! Que tu sois débutant, intermédiare ou pro, il y en a pour toutes et tous. Du reef et du sable…
Les spots sont concentrés principalement sur le sud. D’ouest à l’est.
La découpe du littoral offre une variété de gauches et de droites parfaites.
Tu peux même sur une distance de 1km, trouver 5 spots différents ce qui permet d’être presque tranquille a l’eau !!
Les spots les plus connus sont HIKKADUWA au sud ouest, c’est un peu le Hossegor du srilanka, c’est ici que l’on trouve toute la culture surf, surfshops et boutiques dédiés aux riders. Sur ce coin, 6 spots y sont référencés, North Jetty, Benny’s, Main Reef, Inside, BeachBreak et Rivermouth..
Puis en longeant la côte vers le sud on retrouve un spot prénommé, Unawatuna, situé après Gallé. Puis Ahangama, spot de surf un peu plus sauvage, où tu peux accéder à une petite île, si ton kiff est d’être seul au monde.
De nombreuses tortues y sont visibles.. !
MIDIGAMA,
Et traçant encore plus vers le sud passage à Midigama, c’est une toute petite ville, ou les spots de surf s’enchainent, Lazy left, Rams, Plantation, Coconut, et Turtles…Des gauches très cool comme Lazyleft pour enchainer sur une droite tubulaire avec Ram’s… C’est d’ailleurs une station de train, qui te dépose, à 100m du spot.
À Midigama tout y est, les guests houses se succèdent, en bordures de route et le point de vue de certaines auberges est vraiment à couper de souffle.. Imagines toi déguster un smoothie sur une terrasse en pilotis, en face du couché de soleil, un rouge flamboyant à la surface de l’eau, pour ensuite se régaler d’un super repas . Poissons grillés fraichement pêchés du matin.
J’ai fais une halte chez ASANKA Guest House, justement à Midigama, aux abords de la jungle entourée d’une rivière où juste un pré te sépare des vagues.. c’est juste Magique !
WELLIGAMA ,

C’est un arrêt pour le ravitailement, car de nombreux magasins et producteurs locaux s’y trouvent: artisanats, fruits et légumes, poissons et tous les crustacés que l’on raffolent tous…

On a découvert un super shop/hebergement, Ceylon Sliders .
Ils proposent  de beaux produits tels que des bijoux et du textile, et ils organisent également des cours de yoga !
Ceylon Slider est aussi un joli spot, mais essentiellement pour le longboard ..
Néanmoins à Welligama, tu peux surfer toutes types de vagues, où de nombreux loueurs de boards sur les plages t’y attendent !
MIRISSA ,
En suivant toujours vers la droite de la carte, on retrouve le spot de Mirissa.  Très belle plage, avec une partie lagon et une partie vagues.. Le spot de surf est une droite qui casse à la pointe d’une falaise et qui s’enroule jusqu’au bord de la plage, Attention aux oursins, qui ne sont pas tes amis si tu leur marches dessus :), la mise à l’eau peut se faire par la plage ou par la jungle ! En gros tu attends la vagues sous les palmiers, à l’ombre …Assez mystique! Sur cette plage, c’est la rencontre de pas mal de touristes, donc si tu aimes bien la foule du sera dans ton élément, plusieurs bars et restos te proposent leurs spécialités les pieds dans l’eau.
Un bel endroit, qui le serait plus sans l’invasion de beaucoup de russes, qui on ne va pas se mentir, sont là pour cramer au soleil et picoler !
MATARA,
Matara reef c’est un spot connu au Sri Lanka. Il fait la jonction entre l’ouest et l’est.. C’est un gros centre ville avec une concentration de boutiques enchainées les unes aux autres sur des kilomètres. C’est un point névralgique des transports en commun, car il y a des stations de bus qui partent dans tous les sens…
Attention à bien lire tes destinations, sans quoi tu te retrouve paumé, et à l’autre bout de l’ile !
TRANSPORTS :
Plusieurs options de transport sont utilisés :
  • Les Taxis, ce sont généralement de gros vans super confortable pour toi et ta planche, moyennant un budget tout de même , il sera apprécié pour faire des longues distances.
  • Le tuktuk, plus rustique mais un incontournable, petit triporteur à 3 roues, qui se faufilent partout assez vite et peu cher, tu peux y caller ta board sur le toit, mais pense bien à rembourrer ta housse parce que çà secoue!
  • Le bus, pas de planches possible à l’intérieur, les bus sont bourrés à craquer, tu as un espace de quelques millimètres entre les gens parfois, ou si tu le prends au terminus, tu peux espérer une place…
  • Pour la voiture de loc, oublies ! C’est trop compliqué et dangereux, parce que là-bas, tu conduis pas, tu pilotes !! Et en plus a gauche…

ARUGAM BAY ,

C’est la “worldclass wave”, là où est organisé chaque année une compétition de surf… Droites, très longues et tubulaires. Marchant plutôt de avril à Octobre.. De nombreux spots y sont présent comme : Panama Right, Peanut Farm, Crocodile Rock, ArugamBay, Mambo’s, Main Beach, Pottuvil Beach, Pottuvil point…

C’est le spot mon pote ! il y a pour tous niveaux, mais attention quand même au monde sur certains spots. Véritable machines à vagues, tu peux passer 5 à 7h.

MON RESSENTI SUR L’AMBIANCE DANS L’EAU:

Pour les locaux, le surf est un jeu ! un vrai ! Cela donne un esprit super cool à l’eau. Ils sont toujours très souriants et à travers ce jeu, cela installe un échange. Ils laisseront pas mal de vagues, parce qu’ils ne connaissent pas les règles de priorité, alors attention aux take off les uns sur les autres ! haha

Qui n’a jamais rêvé de vivre sur une île où tu te contente de vivre de cueillettes , de pêches et de surf ? Moi aussi je rêve d’aller chercher ” le gros poisson ”  (Film à voir: Given )

    ©copyrights- Tous droits réservés – Article et photos.

Mes autres posts