QUAND TU VIS QUE POUR LE SURF

Le portrait de la semaine c’est Ugo Robin ! Tu as peut-être déjà entendu parler de ce jeune surfeur natif de la Réunion d’une vingtaine d’années !? Il est à lui tout seul, un condensé de ce que l’on apprécie lorsqu’on parle de surfeur compétiteur. J’ai eu envie de mettre un petit coup de projecteur sur cette positive attitude et sur cet individu pleins de bonnes valeurs. Vous allez nous dire, “pourquoi Ugo puisqu’il y a pleins d’autres pro-riders ?  ” Tenace et persévérant, il se bat. Certes ! Dans des conditions extrêmes, dans le froid ainsi que dans les grosses séries … Mais surtout pour ce qu’il veut devenir ! C’est un surfeur puissant, polyvalent et surtout authentique que j’ai eu envie de vous faire rencontrer au travers cette interview.

Crédit photo : Nils / Nils_brz sur IG

 


“Salut Ugo ! Nous avons tous très envie de te connaître un peu mieux après cette introduction fracassante ! Vasy parles nous un peu de toi!  il y a une chose que je souhaiterais quand même savoir, quand t’es-tu remis à refaire de la compète ? ”

–Salut Lorraine! J’ai 23 ans et je viens de  l’Île de la Réunion. Pour te raconter un petit peu, les compétitions se sont arrêtées pour moi à l’âge de 19 ans car mon sponsor principal a arrêté son contrat. Suite à cela, je continues mes études. Après avoir obtenu un bac +2 en gestionnaire commercial au CNPC, en 2016 j’ai bossé chez Superdry en tant que vendeur et en suite en tant que responsable de magasin à Hossegor. Je te rassures, sur mes jours de repos je surfais! Mais la compétition me manquait beaucoup. Alors, j’ai foncé. L’année 2017, à été décisif. Je me suis remis à la compétition tout en passant mon diplôme de professeur de surf (BPJEPS).

“Je vois que tes planches sont de plus en plus bardées de stickers ! Peux tu me parler de tes sponsors ?”

– En matière de combinaisons, je suis sponsorisé par Wildsuits qui est une nouvelle marque dans le marché du surf qui fait des combinaisons plus respectueuse de l’environnement. Ensuite j’ai Hurricane Surf qui me fournit en matos tel que les leashs/grips et housses de voyage et transport. Concernant les boards, Phantom Surfboard qui est une nouvelle marque de planche en Epoxy qui vient de Galice. Je suis également sponsorisé par un concept intéressant:  WarPaint. C’est un nouveau système d’autocollant à mettre sous la planche pour une meilleure glisse que ce soit à la rame que sur la vague. Pour finir, j’ai un petit bout de la réunion dans mes sponsors qui est “Bdo Réunion Mayotte”, un partenariat avec une entreprise de La Réunion.

“Merci Ugo pour ces découvertes! J’ai mis les liens de tes sponsors pour ceux que ça intéresse et/ou qui ne connaissent pas ces marques.  Qu’est ce qui est vraiment important pour toi dans le surf ? “
–Pour moi dans le surf ce qui est vraiment important c’est de toujours prendre du plaisir que les vagues soient biens ou complètement nulles.
” Alors as tu prévu de prendre autant de plaisir dans tes objectifs que tu t’es fixé pour l’année 2018 ?”

– Haaaa oui ! Je me suis fixé pas mal d’objectifs pour cette année 2018!

Déjà en France je souhaiterais finir dans le Top 2 des championnats de France. En Europe j’aimerais finir dans le top 15 des WQS et à l’international dans le Top 150.
Avec mon coach Nicolas Fernandez de Surfcoaching qui m’entraine sur Hossegor et bien sure sans oublier ma coach/copine qui m’accompagne et m’encourage sur toutes les compétitions et qui en plus de cela, essaye de me faire gagner!

“Sur Take A breath Edition, on aime bien parler voyage, alors racontes moi… Quels sont les voyages que tu as déjà fait depuis que tu surfes ? “

– Plus jeune, j’ai eu cette chance de voyager grâce aux compétitions où j’ai pu gouter les vagues du célèbre et mythique spot SNAPER ROCKS en AUSTRALIE. J’ai surfé en NOUVELLE ZELANDE à PIHA pour les championnats du monde ISA Cadet, je suis parti l’année suivante au PEROU pour les ISA. Sans oublier le spot KERAMAS à BALI, le PORTUGAL et LES CANNARIES pour des surftrips mémorables en famille.

“Et du coup tu as prévu un prochain trip ?

– Carrément ! le prochain est à SANTA CRUZ au PORTUGAL pour un WQS 3000.

“On espère que cette compète s’est bien passée pour toi, à suivre ! Et justement si tu revenais 5 ans en arrière, que pourrais tu donner comme conseils à un jeune surfeur qui souhaite se lancer dans la compétition? “

-Ce qu’il faut savoir c’est que le monde de la compétition est vraiment difficile, on a beaucoup de pression, d’entrainements et de voyages. Il faut accepter les défaites car il va y en avoir et elles font toujours mal. Et comme je l’ai dis plus haut, ne jamais cesser de prendre du plaisir et s’amuser (même si certain entrainements ne le sont pas parfois).

“On parle matos un peu! Aujourd’hui quel est ton Quiver idéal ? (côtes, dérives, combinaisons,…)par rapport à ton niveau et ton style de surf ?”

– Mon quiver idéal… disons plus ce que j’aimerais avoir car mon quiver n’est pas complet : Une planche pour les grosses vagues du style un Gun en 9’ ou 10’ car j’ai essayé deux ou trois fois et j’ai beaucoup aimé. Deux planche pour les petites vagues une en epoxy et l’autre en résine en 5’9.  Deux ou trois planches pour les vagues basique dont une en epoxy donc entre 5’10 et 5’11, une planche en 6’0 pour quand c’est un peu plus gros, et une 6’1 pour des bonnes grosses sessions.

” Penses tu que le surf est devenu un buisness? ou est-ce simplement une évolution économique de la société dans la quelle on vit ? “

– j’ai envi de te dire que c’est un peu des deux! Le surf est devenu un effet de mode, beaucoup veulent essayer, et s’y mettre!  Par conséquent on retrouve un gros buisness derrière, notamment dans les compétitions avec les Prices money, avec toutes les marques qui sponsorisent les évènements. On peut remarquer que de plus en plus de marques utilisent le surf pour leur publicité ! 

” Si tu avais à choisir pour surfer : Tu resterais en France ou tu partirais à l’étranger ? et pourquoi ? “

– Haha quelle question ! C’est dur de choisir! Je t’avouerais que sur Hossegor,  il y a vraiment de jolies vagues comme de bonnes vagues d’entrainement quand c’est tempête (pensé à Nico 🙂 ). Mais au Portugal par exemple, les vagues sont différentes et aussi parfaites ! et sinon, sur une île au chaud, vivre en maillot de bain m’irait très bien aussi !! 😉 

” Que penses tu en quelques mots de la situation à la Réunion par rapport aux requins Bouledogues et l’impact sur l’économie locale et les surfeurs réunionnais ? “

– La situation à La Réunion est vraiment compliquée… c’était un endroit paradisiaque pour le surf;  eau chaude, de magnifiques vagues et une bonne ambiance. Malheureusement le gouvernement a laissé le problème de côté et le requin bouledogue s’est multiplié très rapidement. Aujourd’hui quasiment toutes les plages qui entourent La Réunion sont interdites à la baignade et cava de soit, du coup les activités nautiques (sauf dans les lagons) donc oui effectivement il y a un énorme impact sur l’économie. Tous les professeurs de surf ont du fermer leur école et trouver un autre métier, les restaurants et camions bar en front de mer ont de moins en moins de clients, les plages sont totalement vides. Le lagon est maintenant surpeuplé ce qui a un impact sur les coraux et poissons. J’espère de tout cœur pouvoir resurfer un jour là bas comme avant, sans filets, sans Vigies, entre amis et sans stress. 

“Fais nous rêver ! Aller racontes nous ton souvenir le plus magique d’une session de surf que tu as pu faire ! “
–Il y a pas si longtemps je suis parti à La Nord essayer de surfer de grosses vagues (ça l’était pour moi en tout cas) et j’ai eu de superbes sensations avec de gros take off et j’ai passé un super bon moment. Après j’ai très souvent des sessions magiques comme par exemple la Gravière quand c’est parfait avec de jolis tubes ou même des longues vagues à manœuvre sur Seignosse. C’est très dur de choisir une session magique !

Wahou ! Merci Ugo pour ton partage et ta sincérité !
Si toi aussi tu veux réagir à cette interview n’hésites pas en y laissant un commentaire ci dessous  !
Tu peux suivre les compètes et toute l’actu de Ugo sur  son INSTAGRAM & FACEBOOK 
©Interview et photos

Mes autres posts

Laisse un commentaire